Enchaînez vos enfants au Dublinia !
Voyages

Musée idéal pour les enfants et les ados pour découvrir de manière ludique l’histoire de la ville de Dublin
depuis sa fondation par les vikings… et commencer un voyage en Irlande

Roadtrip de 17 jours en Irlande
Ghislain (43), Amélie (39), Lalie (13) et Romane (8)

Equipement : Canon Eos 550D + DJI Osmo mobile 2 + Samsung S8

 

Nous arrivons à peine de l’aéroport et sommes enchantés par notre première étape de notre roadtrip irlandais (quoique sur le chemin, je goûte avec difficulté à la conduite à gauche) : le Dublinia avait échappé à mon attention. Il ne fait pas partie des « must see » de Dublin mais nous avait été conseillé par une maman dont les enfants gardent un très bon souvenir. Alors pour une première sortie, il semble évident que c’est une bien meilleure idée pour découvrir l’histoire de la ville (comme nous l’avions fait à Bruges) que mon souhait de visiter l’ancienne prison de Kilmainham (mon obsession pour les lieux de mémoire).

 

Dublin, fondée par des vikings

 

Après un premier contact chaleureux avec les irlandais, les premiers contacts avec la conduite à gauche (un peu effrayé) et l’installation de notre QG dublinois pour quatre jours, nous partons donc pour le centre ville pour visiter le musée dédié aux origines vikings de la ville.
Clairement orienté enfants, les filles d’abord dubitatives entrent dans le jeu au bout de quelques scénettes reconstituées. La ligne éditoriale est vite claire : le quotidien des conquérants à travers leur culture : le combat, les dieux et le commerce mais aussi l’orfèvrerie afin de faire poindre la délicatesse derrière le barbare.

 

La hutte vikings avec nos vêtements pas vraiment d’époque et l’atelier d’écriture

Les enfants (et les adultes) ont ensuite eu l’occasion d’écrire leurs prénoms en écriture viking (rien ne vous empêche de tenter n’importe quel mot dans l’absolu). Moment amusant même si la méthode me paraît parcellaire. Désormais, les filles sont complètement intégrées à la scénarisation du musée.

 

Le plaisir de passer les chaînes à notre progéniture

 

Après ce premier étage de reconstitutions, nous pénétrons plus loin dans l’ère médiévale et découvrons, maquettes et quelques animations à l’appui, l’extension de la ville… jusqu’à la grande peste qui marque puis interroge les filles. Cette curiosité inattendue est une victoire en soi.
Nous ne manquons pas pour autant l’occasion de les attacher et de les soumettre à la vindicte populaire… ce qui se limitait à nous… mais ça fait du bien quand même… mais nous n’avons pas trouvé à la boutique le moyen de faire la même chose chez nous.

 

La grande peste… mais aussi les condamnations à la honte

Inquiet au moment d’aborder le dernier étage consacré à l’archéologie, les filles ont montré qu’elles avaient de la ressource et de l’envie… elles s’imaginaient comme enquêtrices au milieu des fouilles… Et pour le coup, les envies scientifiques de Romane s’affirment une nouvelle fois.

On en profite pour combattre les filles.

 

Le combat dans l’atelier pour porter cotte de maille et haume… et la boutique

Restait l’ascension d’une tour finalement superflue et nous pouvions quitter notre première visite très heureux de l’expérience. Ce fut finalement une bonne entrée en matière, restait à bien nous intégrer à l’Irlande… Repos bien mérité, nous voilà parti pour le quartier du Temple Bar pour notre première expérience de pub.

 


Pour en savoir plus

 

dublinia.ie
Dublin Pass accepté
Tarif famille

 

Lire aussi

 

 

 

Week-end automnal sur l’Île de Ré
Week-End à Bruges
Un coup au Temple Bar
Un break sur la plage de White Rocks
Trinity College : les savoirs éternels
Tollymore Forest Park – chez les Stark
Titanic Belfast Experience
The gobbins, petite aventure en bord de mer
Spraoi : le festival de Waterford
Ring of Kerry… sous la flotte
Préparer votre voyage en Irlande
Powerscourt Cascade
My Goodness, my Guinness !
Mussenden Temple : hors du temps
Muckross, le romantisme d’un conte pour enfant
Magnifique péninsule de Dingle
Lough tay : un lac de Guinness dans les montagnes ?
L’horreur de la famine irlandaise à Doolough Valley
Les magnifiques jardins de Powerscourt Estate
Les magnifiques croix de Monasterboice
Les leçons de la préparation au roadtrip en Irlande
Les irlandais
Dur d’être papa aux falaises de Moher
L’émerveillement de la porte d’Ishtar
Le surprenant Château de Brézé
Le monastère de Glendalough
Le Connemara n’est pas une légende
Le château de Dunguaire
Ladies view et la cascade de Torc
Guimet : et si vous essayiez le bonheur ?
Étranges sensations devant le mur de la paix de Belfast
Escapade romantique à Fontevraud
Epic : l’émouvant Irish museum of emigration
Enchaînez vos enfants au Dublinia !
Dormir en flottant à Pressac
Déambuler à Cork
Conduire à gauche
Si petits face aux géants
Château d’Ussé, le château de la belle au bois dormant
Botanic garden : so victorian
Au dessus du vide à Carrick a rede
Abbaye de Sligo
Abbaye de Corcomroe
Inishmore, l’île de pierre
17 jours en Irlande

261 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *